Archives de Catégorie: Romans historiques

Le Testament d’Olympe – Chantal Thomas (Seuil)

 Chez moi, on dit « faute avouée est à moitié pardonnée »… Alors voilà, je n’avais jamais lu Chantal Thomas. Jusqu’à cette émission que j’affectionne particulièrement, La Grande Librairie sur France 5, où j’ai entendu parler de son « Testament d’Olympe ». L’auteur m’a séduite et je suis entrée dans le livre avec un capital sympathie très fort.

L’intrigue a fait le reste : c’est l’Histoire dans le boudoir, à travers les destins bien éloignés de deux sœurs : Ursule et Apolline. Ursule, qui se rebaptisera Olympe, a de l’ambition et souhaite plus que tout quitter la misère familiale. Un premier moyen s’impose : la fuite. Puis un deuxième : les hommes. Mais les hommes puissants. Le Duc de Richelieu règne sur Bordeaux et impose ses mœurs de libertins jusqu’à Versailles. Il fera alors le bonheur d’Olympe en la « réservant » au roi, aussi bien qu’il la mènera à sa perte.

A travers ses deux destins, Chantal Thomas nous donne à voir deux visions du monde. Apolline croit en la toute puissance divine, à la bienveillance d’un monde où tout est voulu par Dieu. A cette candeur s’opposent l’ambition et les calculs d’Olympe, incarnation de la révolte, qui souhaite supplanter La Pompadour dans le cœur du roi et à la Cour.

Cette fable historique est également un voyage dans le temps, à travers les descriptions d’odeurs, de tissus, d’atmosphères, qui font de cet ouvrage un roman des sens…

Présentation de l’éditeur

Nous sommes au milieu du XVIIIe siècle, sous le règne de Louis XV. Deux soeurs, Apolline et Ursule, sont les héroïnes de ce livre. Elles sont nées à Bordeaux, dans un milieu très religieux. Le père, adepte de la Providence, s’adonne avec délice au bonheur de ne rien faire. La mère est en prières. La famille s’enfonce dans la misère. Ce dont Apolline, en disciple de son père, s’aperçoit à peine, tandis que l’aînée, Ursule, ambitieuse et libre, n’a qu’une envie : s’enfuir. Bientôt, les deux jeunes filles se perdent de vue. Apolline est mise dans un couvent, puis devient préceptrice. Elle en sort quelques années plus tard pour retrouver sa soeur mourante, et découvrir dans un manuscrit le récit de ses aventures. Ursule, rebaptisée Olympe, a réussi à se faire emmener à Paris par le duc de Richelieu. Elle rêve de faire carrière au théâtre, mais son protecteur a d’autres plans. Fournisseur royal attitré en matière de plaisir, il offre Olympe à Louis XV. Olympe, aimée par Louis XV, est rongée par le désir de s’imposer face à Mme de Pompadour. Devenue mère, elle croit triompher. Mais, avec la soudaineté des alternances de faveur et défaveur, elle perd tout. On l’exile et la marie de force en province et lorsqu’elle revient à Paris pour dénoncer la violence de son sort, elle est arrêtée et envoyée à l’Hôpital. Ce portrait de deux soeurs qui font des choix opposés, s’en remettre à la Providence, ou miser sur l’intrigue, est l’occasion de raconter un monde dominé par l’étrange duo que forment le duc de Richelieu, le plus célèbre libertin de son siècle, et le roi Louis XV, habité par le goût de la mort, le désir des femmes, et le sens du péché. Les jeux du pouvoir sont imprévisibles, et il est bien hasardeux de vouloir défier son destin.

A propos de l’auteur

Chantal Thomas est née à Lyon en 1945 et a publié de nombreux essais, sur Sade (Seuil et Rivages), Casanova (Denoël), Thomas Bernhard (Seuil), Marie-Antoinette (Seuil). Elle a également écrit un livre de nouvelles, La Vie réelle des petites filles (Gallimard), et Comment supporter sa liberté (Rivages). Elle est actuellement directrice de recherches au CNRS.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature française, Romans historiques