Archives de Catégorie: Littérature japonaise

Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil, Haruld Murakami

Ce titre à lui seul est une promesse. Comme l’ensemble du livre d’ailleurs.

Haruki Murakami nous fait partager le cheminement d’un homme hanté par ses souvenirs. Celui d’une fillette dont il était amoureux quand il était petit et qu’il croise par hasard 20 ans après.

Sa vie bascule après cette rencontre mais ne l’a-t-il pas rêvée ? Ce livre s’achève en me laissant une impression d’inachevée mais c’est une petite perle que j’ai découvert par le plus grand des hasards !

Je voulais découvrir une autre littérature, d’autres auteurs ; j’ai lu sur d’autres sites que des lecteurs assidus de Murakami avait été un peu déçus par cet ouvrage et qu’ils préféraient les précédents : Je verrai au prochain alors !

La 4e de couv

Célébré dès les années quatre-vingt comme une pop star littéraire au Japon, considéré comme l’un des plus grands noms de la littérature japonaise contemporaine, Haruki Murakami est devenu un auteur culte dans le monde entier. En tissant le destin d’un homme désenchanté pris dans les rets d’une étrange passion, il signe un roman plus intimiste, une oeuvre de maturité. À douze ans, Hajime rencontre Shimamoto-san, sa petite voisine. Avec elle, il découvre la musique, les sourires complices, les premiers frissons sensuels… Et puis celle-ci déménage, laissant à son ami le goût amer de l’abandon. Lorsque, trente ans plus tard, elle réapparaît, Hajime, rongé par le désir et la nostalgie, est envoûté par cette femme énigmatique, reflet de ses rêves perdus. Mais sous les traits délicats du visage de Shimamoto-san se cachent la souffrance, la folie et la destruction. Conte moderne dont émane un érotisme discret mais obsédant, ce roman, servi par une écriture d’une formidable densité, entraîne le lecteur au coeur des contradictions de héros en quête d’un inaccessible absolu

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Coups de coeur, Littérature japonaise

Miso Soup – Murakami Ryo

Comment vous parler de ce livre ? Il m’a laissé une sensation étrange, un certain malaise. Mais quelle beauté dans ces scènes d’apocalypse et de sang ! 

L’auteur nous montre sans fard ni détour une jeunesse japonaise déboussolée qui se prostitue sans état d’âme pour éviter de sombrer dans une dépression profonde. 

L’histoire est portée par un style rapide, détaillé, qui rend d’autant plus cruelles les scènes d’une violence souvent extrême. Un livre tout en tension, autant pour le héros que pour le lecteur.

Poster un commentaire

Classé dans Littérature japonaise