La Promesse de l’aube de Romain Gary

Ça y est, je me suis lancée dans la lecture de Romain Gary avec La Promesse de l’Aube. Je ne savais rien de l’auteur, de l’homme comme de l’œuvre. La Promesse a été une belle découverte pour moi sur le plan littéraire mais également historique. Suivre les pas de cet homme, engagé dans une Histoire bien plus grande que la sienne, et poussé par l’amour indéfectible d’une mère à l’amour exclusif. J’ai bien conscience que je suis entrée dans l’écriture de Gary dans une période où je n’étais pas spécialement réceptive… J’ai d’ailleurs mis un mois pour lire l’ouvrage ; la honte ! De nombreux passages m’ont marqué et je voulais vous en faire partager un spécialement :

Il s’appelait Bouquillard et, à trente-cinq ans, était de loin notre aîné. Plutôt petit, un peu voûté, coiffé d’un éternel béret, avec des yeux bruns dans un long visage amical, son calme et sa douceur cachaient une de ces flammes qui font parfois de la France l’endroit du monde le mieux éclairé.

Il devint le premier « as » français de la bataille d’Angleterre, avant de tomber après sa sixième victoire, et vingt pilotes debout dans la salle d’opérations, les yeux rivés à la gueule noire du haut-parleur, l’entendirent chanter jusqu’à l’explosion finale le grand refrain français, et alors que je griffonne ces lignes, face à l’Océan, dont le tumulte a couvert tant d’autres appels, tant d’autres défis, voilà que le chant monte tout seul à mes lèvres et que j’essaye de faire renaître ainsi un passé, une voix, un ami, et le voilà qui se lève à nouveau vivant et souriant à côté de moi et il me fait toute la solitude de Big Sur pour lui faire de la place.

Il n’a pas sa rue à Paris, mais pour moi toutes les rues de France portent son nom

 

Merci à Delphine qui est à l’origine de cette découverte, via sa passion pour cet auteur, ses articles sur son blog et l’envoi de Tombeau de Romain Gary, écrit pas Nancy Huston.

Publicités

6 Commentaires

Classé dans Littérature française

6 réponses à “La Promesse de l’aube de Romain Gary

  1. Oulala c’est tout de même bien écrit ! Ca me donne encore plus envie de lire cet auteur… Je vais m’y mettre bientôt !
    Merci pour cette critique, l’extrait est très bien choisi je trouve.

  2. Je suis perplexe, j’ai une impression d’hermétisme, de livre obscur… peut-être que tu ne nous en as pas dit assez?

  3. Delphinesbooks

    Ah je suis contente ! Gary a un style exigeant, riche et si exalté !
    Pas toujours facile de rentrer dedans, mais une fois qu’on y est, on se fait emporter, non ?
    Oh non Sabbio, pour moi Gary est loin d’être obscur !

    • Oui exigeant c’est certain. Il faut prendre son temps, apprécier chaque phrase, chaque paragraphe. En fait, j’ai trouvé que son écriture était « puissante », que le livre reposait sur une tension que l’on partage tout de suite avec le narrateur. Vraiment Sabbio, n’hésite pas à le découvrir ! Je t’avoue bien franchement que j’ai été un peu désarmée en écrivant cette « modeste préface »…

  4. Ah…J’ai adoré aussi… Je l’ai lu assez récemment finalement, et c’est (presque) le seul de lui pour l’instant. J’avais commencé « les racines du ciel » mais abandonné rapidement, il faudrait que je m’y remette je crois !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s