Archives mensuelles : juin 2010

Je viens d’ailleurs – Chahdortt Djavann

Il m’a fallu une journée. Une grande journée pour que je lise ce livre bouleversant.

L’histoire de cette petite fille qui grandit au milieu de la révolution iranienne. C’est un grand texte, soutenue par une plume lyrique et la poésie persanne.

Des mots simples pour dire la détresse, la souffrance mais aussi les espoirs. Ces témoignages de vie me touchent et j’aime passer par eux pour connaitre un pays, une culture, autrement que par le prisme déformateur des medias. Si vous voulez une leçon de vie, un exemple de courage, ouvrez le livre !

 

 

 

A propos de l’auteur

Chahdortt Djavann est née en Iran et vit depuis sept ans à Paris. Elle écrit en français. « Cette langue a accueilli mon histoire, mon passé, mon enfance, mes souvenirs et mes blessures. Elle m’a adoptée. Je l’ai adoptée. » Mais, ajoute-t-elle, « il y aura toujours du persan dans mon français ». Un quelque chose venu d’ailleurs qui serait musique douce, éclats de lumière, fragrances colorées. Ce roman est aussi un récit autobiographique : la jeune femme y raconte son adolescence quand un certain Khomeyni installe, en 1979, un régime islamique dur de dur. Elle décrit au quotidien les violences et les terreurs. Ce serait presque insupportable à lire (mais pourtant nécessaire) s’il n’y avait cette écriture à fleur de peau, comme une innocence qui n’en finit pas de resurgir.  Martine Laval

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature iranienne