Archives mensuelles : septembre 2009

La rose écrasée – Gérard Messadié –

Hier soir, après une journée de travail interminable, Marie-Antoinette a perdu sa tête ! Vous me direz que vous étiez sans doute au courant, et à juste titre!

Trève de plaisanterie, j’ai terminé le superbe roman de Gérald Messadié, acheté par hasard à la Fnac il y a quelques semaines. Il est vrai que j’aime cette figure de Marie-Antoinette. J’avais d’ailleurs lu il y a deux ans la biographie d’Antonia Fraser dont le film de Sofia Coppola s’est inspiré.

J’ai été réellement emballée par ce livre qui rétablit une vérité historique trop souvent entachée de fantasmes et de mythes que les générations ont forgé (le pain et les brioches…).

Au fil du temps, la dernière reine de France s’est imposée dans l’entourage politique de son mari, devenant même la seule personne de confiance du Roi. D’ailleurs, Mirabeau disait bien « le roi n’a qu’un homme, c’est sa femme ».

Ce livre nous permet d’avoir un autre regard sur Louis XVI qui était décidément bien visionnaire: quel roi avant lui avait proposé que la noblesse et le clergé paient des impôts? Que les ordres soient représentés au sein de l’ancêtre de notre Assemblée ?

Malgré tout, hier, Marie-Antoinette a perdu la tête.

A propos de l’auteur

Romancier, historien et essayiste né au Caire en 1931, Gerald Messadié est l’auteur de trois fresques historiques publiées aux éditions Archipoche : Jeanne de l’Estoille (2006), Orages sur le Nil (2007) et Saint-Germain, l’homme qui ne voulait pas mourir (2008).

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature française

Le dernier templier – Raymond Khoury

D’habitude, j’attends d’avoir fini un livre pour faire une petite note � ce sujet. Sauf que là, Le Dernier Templier m’intrigue, même si tout avait très mal commencé !

J’avoue avoir été un peu décontenancée à la lecture des premières pages et je me suis même dit que je risquais de ne pas le terminer. Grossière erreur !! Je trépigne d’impatience de connaître la fin !!!

Bon, le sujet des Templiers et le fantasme qui l’entoure en ont fait un sujet usé et en manque total d’originalité. Je ne parlerai même pas ici du succès, commercial uniquement, du Da Vinci Code et Cie qui sont d’une platitude sans nom. Je dois tout de même concéder que l’écriture de Raymond Khoury nous maintient en haleine et nous prend assez rapidement.

A propos de l’auteur

Né en 1960 à Beyrouth, Raymond Khoury quitte son pays en 1975, au début de la guerre civile, pour étudier à New York. Quand il retourne au Liban, c’est pour y devenir architecte, dans l’espoir d’aider à la reconstruction de sa ville natale. Cependant, en 1984, la guerre s’intensifiant, il émigre à Londres, change de voie et fait une brillante carrière dans la finance… où il s’ennuie terriblement. Il se lance alors dans le métier de scénariste, notamment pour la célèbre série MI-5 sur les services secrets britanniques. En 1996, il écrit Le Dernier Templier et se voit proposer par une prestigieuse maison d’édition américaine un contrat en or qu’il refuse parce qu’on lui demande d’en faire un simple roman d’aventures en excluant toute allusion à la religion. Le manuscrit dort dans ses tiroirs jusqu’en 2005, date à laquelle un éditeur s’enthousiasme et le publie. Aujourd’hui, Le Dernier Templier est un best-seller mondial et Raymond Khoury écrit son deuxième roman.

Poster un commentaire

Classé dans Littérature US